[ Avis d’expert ] Marketplaces : pourquoi, comment et quel avenir ?

Alors que les marketplaces réalisent de véritables records en France, Emmanuel Chaumeau, expert des marketplaces chez HiPay, nous dévoile les tenants et les aboutissants de ce secteur, plus que prometteur !


Les places de marchés redéfinissent le fonctionnement du e-commerce en offrant une plus large gamme de choix aux consommateurs. En début d’année, la FEVAD indiquait que “les marketplaces avaient progressé de 18 % en 2016. Une progression moins importante que l’an dernier, mais des ventes qui pèsent une part de plus en plus importante sur l’activité des sites. Elle représentent désormais 28 % du volume d’affaires total des sites du panel.

emmanuel.png
Pour quelles raisons les e-commerçants ont-il tout intérêt à lancer leur marketplace en 2017 ?
E.C. : Je dirai que la principale raison est de grandir sur Internet par soi-même. Le but d’une place de marché est de fidéliser d’autant plus sa clientèle existante en offrant une extension de gamme. Une enseigne - déjà existante en ligne ou non - doit mettre à profit son nom et son expertise sur un secteur pour faire le succès de sa place de marché.

Sur quels points d’attention conseillerais-tu de mettre l’accent ?
E.C. : Avant tout, il est impératif d’être bien identifié sur son secteur d’activité pour mettre toutes les chances de son côté lors de l’ouverture de sa marketplace. Comme je le disais précédemment, la place de marché doit devenir une extension de gamme dans un premier temps pour garder la confiance des consommateurs. Rien ne l’empêche plus tard de diversifier son offre en s’ouvrant à de nouveaux secteurs.

Ensuite, toujours croire en ses capacités et éviter d’offrir ses produits sur les grandes places de marché déjà existantes (Amazon, CDiscount, Fnac, etc.) lorsque l’on possède déjà sa propre marketplace. Les géants du secteur sont très bien référencés par les moteurs de recherches et l’utilisation de leur marque - gage de confiance - pour se faire connaître est attrayante. Néanmoins, il y a un risque de cannibalisation de ses données et de son référencement. Et ça, ce n’est pas un bon point !

Enfin, inutile de rappeler que lors du lancement de sa place de marché, il faut être accompagné par des prestataires compétents afin de structurer au mieux les équipes marchands. L’objectif étant de pouvoir intervenir en tant que modérateur tant au niveau des vendeurs qu’au niveau des clients finaux. C’est ce qui fait la force d’un géant comme Amazon : quel que soit le problème, Amazon a une équipe dédiée capable d’agir.

Quel avenir pour les marketplaces ?
E.C. : Les marketplaces sont en passe de subir deux mutations majeures dans les mois à venir. Tout d’abord, le secteur des places de marché s’ouvre peu à peu à d’autres domaines d’activité que la vente de biens en BtoC. Si les sites de BtoB se digitalisent progressivement depuis quelques temps, certains aspects du tunnel d’achat ont encore besoin d’être peaufinés, et notamment le paiement, pour répondre aux attentes des professionnels.

Dans un second temps, les marketplaces vont s’inviter en magasin. Si les consommateurs se rendent de moins en moins en boutique physique, quand ils font le déplacement, ils s’attendent à y trouver toutes les références de l’enseigne ! Pour pallier ce problème, on assiste à un vrai mouvement de fond qui consiste à équiper les vendeurs de tablettes connectées à une marketplace (interne ou globale) pour répondre à toutes les demandes en cas d’absence de stock. C’est une mise en place qui va devenir incontournable et qui va bouleverser le commerce traditionnel.

 

Pour en savoir plus sur la place et l'avenir des marketplaces, n'hésitez pas à vous inscrire au petit-déjeuner conférence de HiPay, Izberg et Univers Retail.

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez l'article :