Bilan de l’édition 2017 de Paris Retail Week : que retenir ?

Du 19 au 21 septembre dernier, la Paris Retail Week a battu son plein en accueillant près de 25 500 professionnels du e-commerce venant de plus de 500 entreprises différentes. Les conférences et les networking se sont succédés mais que devez-vous vraiment retenir ?

Le e-commerce français n’est pas en voie de d’extinction
Comme chaque année, c’est l’annonce des résultats officiels du e-commerce par la FEVAD qui lance l’édition. C’est devant une audience hautement qualifiée que l’association française détaille les informations recueillies auprès des principaux sites marchands. Le chiffre tombe : 19,5 milliards d’euros dépensés sur Internet au second trimestre 2017. Un nouveau record pour une progression de 11 %.

Le panier moyen continue sa baisse. Il perd 3 % en 1 an à 68 €. Cette baisse est compensée par une fréquence d’achat en hausse avec près de 10 transactions en moyenne par acheteur sur le trimestre.” explique la FEVAD dans son communiqué officiel.

Comme la FEVAD l’a expliqué, la baisse du panier moyen n’est pas une fatalité en soi dans la mesure où les e-shoppers sont toujours plus nombreux et dépensent toujours plus chaque année. Sur la période, les dépenses d’un e-shopper s’élève à 664 €, soit 100 € de plus qu’il y a deux ans. Tandis que le nombre de transactions sur la période progresse de 15 % pour atteindre 287 millions.

Pour résumer, le e-commerce français a encore de beaux jours devant lui. On a hâte de connaître les résultats du trimestre prochain !

Quelles seront les tendances de demain ?
La Paris Retail Week est aussi l’occasion de dénicher les tendances à venir. Et question tendances, cette année il y avait de quoi faire. Du point de vue des e-shoppers, une seule volonté : avoir un expérience d’achat omnicanale et fluide. En pratique, ils veulent avoir facilement et rapidement accès aux informations dont ils ont besoin et ce, quel que soit le canal d’achat choisi.

Du point de vue des commerçants, la collecte et la sécurisation des données clients est à l’honneur. Et ça tombe bien puisque chez HiPay, nous mettons toutes les données de paiement à disposition de nos marchands via HiPay Intelligence. Le but ultime est d’affiner la connaissance de ses consommateurs pour perfectionner son offre.

Enfin, la logistique est également touchée par ces transformations avec le développement du “ship from store”, à savoir l’expédition de sa commande depuis un magasin. Autant dire que pour satisfaire sa clientèle, la logistique doit désormais être couplée à la relation client…

Toutes ces tendances nous amènent à nous poser des questions sur la gestion de son e-commerce et sur la priorisation de ses actions de développement. Quelles seront vos axes prioritaires pour l'année à venir ?

Abonnez-vous à la newsletter

Partagez l'article :