header blog hipay

3 solutions de paiements (testées et approuvées) pour booster vos ventes

 

À l’image du paiement sans contact déjà utilisé par 78% des Français (voire de la disparition pure et simple du passage en caisse et de l’action de paiement dans certains magasins physiques), le paiement se fait de plus en plus discret au sein du parcours d’achat.

Mais si faire disparaître toute friction superflue de l’expérience de paiement permet effectivement de lever un certain nombre de freins à l’achat, cela ne représente que la moitié du chemin à parcourir. Et pour cause, les nouvelles solutions de paiement permettent aujourd’hui d’aller un cran plus loin, et d’utiliser le paiement comme un argument de vente à part entière !

À la clé, de meilleurs taux de conversion, mais aussi et surtout un panier moyen plus élevé, une expérience utilisateur soignée, et un encaissement accéléré rendu possible par la nouvelle génération de prestataires de paiement.

 

1. Le paiement fractionné

Ne pas avoir suffisamment d’argent sur son compte courant au moment décisif du paiement peut être une expérience particulièrement frustrante pour le consommateur. Tout particulièrement, lorsqu'il dispose d’une épargne suffisante sur son Livret A ou qu’il attend une entrée d’argent importante et imminente…

Plébiscité par 53% des Français, le paiement fractionné offre la possibilité de régler un achat en plusieurs fois sans frais sur une durée inférieure à 3 mois (crédit gratuit) ou pour une durée supérieure (crédit à la consommation). 

Principalement utilisée pour les achats d’un montant relativement important réalisés dans les secteurs de la High Tech, du voyage et de la mode, cette modalité de paiement permet d’offrir à l’utilisateur un degré de flexibilité supplémentaire souvent suffisant pour conclure la vente.

L’année dernière, 74% des commerçants estimaient que le paiement fractionné avait un impact “important” sur leur chiffre d’affaires, et 30% allaient même jusqu’à qualifier cet impact de “très important” !

 

2. Le paiement différé

Parce que ses dépenses sont souvent concentrées lors de périodes précises (soldes, Black Friday, Fêtes de fin d’année...), mais que ses entrées d’argent sont quant à elles réparties tout au long de l’année (salaire, aides sociales, revenus locatifs…), le consommateur voit inévitablement son épargne fluctuer fortement d’une saison à l’autre. 

Avec un compte proche du rouge en haute saison, mais déjà bien mieux garni quelques jours plus tard une fois les occasions passées, le consommateur se trouve frustré par cette inadéquation entre ses envies de dépense et ses capacités financières du moment.

Plébiscité par 34% des Français, le paiement différé (Buy now Pay later) offre la possibilité d'acheter aujourd’hui mais de payer plus tard. De quoi, permettre à l’acheteur d’aligner enfin la saisonnalité de ses dépenses sur celle de ses entrées d’argent, et ce, afin de réduire la volatilité de son compte bancaire et d’augmenter notamment son pouvoir d’achat en période de promotion.

En 2021, 63% des commerçants estimaient que le paiement différé avait un impact “important” sur leur chiffre d’affaires, et 20% allaient même jusqu’à qualifier cet impact de “très important” !

 

3. Le paiement partagé

Permettre à votre clientèle d’acheter en couple, en famille, ou entre amis ? C’est possible !

Qu’il s’agisse de réaliser une acquisition en commun ou de coparticiper à l’achat d’un cadeau d’anniversaire, le paiement partagé permet de payer à plusieurs et simplifie grandement la tâche de l’acheteur principal (qui n’aura plus à courir à droite à gauche pour récupérer son avance auprès des autres participants).

Particulièrement populaire auprès de la nouvelle génération, le paiement partagé vous permet de peaufiner l’expérience d’achat de vos clients en la rendant plus sociale, d’améliorer vos taux de conversion, et d’augmenter votre chiffre d’affaires à moindres frais.

 

Bonus

Outre le fait de proposer les trois modalités de paiement que sont le paiement fractionné, le paiement différé, et le paiement partagé, d’autres leviers peuvent être activés pour booster les ventes de votre entreprise.

En voici trois exemples :

  • Afin de maximiser votre chiffre d’affaires, il est essentiel de personnaliser et de localiser votre page de paiement afin de proposer dynamiquement à chacun de vos clients un paiement dans sa devise domestique via son moyen de paiement préféré.

    En effet, d’une zone géographique à l’autre, vos clients n’utilisent pas forcément la même monnaie ni les mêmes moyens de paiement ! À titre d’exemple, au sein même de la zone euro, si les Français privilégient la carte bancaire, les Allemands recourent davantage au virement, quand les Belges préfèrent quant à eux le Bancontact.

  • De façon plus générale, soigner l’UX de votre page de paiement vous permettra également d’optimiser vos taux de conversion en créant une relation de confiance plus forte avec vos clients.

Vitesse de chargement optimisée, design personnalisé, formulaires dynamiques… Votre page de paiement se doit d’être à la hauteur de votre image de marque au risque de rebuter votre acheteur au pire moment ! 

  • Enfin, le travail ne s’arrête pas à la validation du formulaire de paiement. Avec l’entrée en vigueur de la deuxième Directive sur les Services de Paiement (DSP2), l’authentification forte nécessaire pour valider les paiements d’un montant supérieur à 30€ peut vous faire perdre du chiffre d’affaires en toute dernière minute…

    Des solutions spécialisées telles que HiPay Sentinel vous permettent néanmoins de créer vos propres règles antifraude grâce à ses 80 critères de scoring pour réduire le taux d’abandon et les chargebacks bancaires.

Grâce aux 3 modalités de paiement présentées dans cet article, vous disposez désormais des clés pour optimiser le parcours d’achat de vos clients et doper vos ventes. En proposant ces solutions en ligne comme en magasin, vous offrirez ainsi à votre clientèle la meilleure expérience possible dans le cadre d’une stratégie de commerce unifié.

 

Contactez-nous

    Articles Liés